jeudi 25 septembre 2014

le défi du jeudi ? la phobie.....

coucou

Alors pour mon retour dans la blogo, voilà bien un sujet qui me parle lol ;)
Sysy et Macyma nous donnent aujourd'hui le thème :

Des phobies, j'en ai eu pleins, de la plus petite à la plus grosse ;)

Peur des serpents, araignées, du vide, des docteurs en tout genre (bah oui, lol).

Mais les deux plus importantes qui sont quelque part étroitement liées sont :
L'agoraphobie et la phobie de l'engagement.





Mes premières crises d'angoisses liées à l'agoraphobie,( je ne savais pas à l'époque que c'était les prémices ) sont arrivées lors de certaines relations sentimentales où d'un coup, alors qu'on faisait les courses j'ai été prise de malaise, une autre fois lors d'un repas de fin d'année organisé par le travail de mon conjoint (fin de soirée aux urgences, car malaise total) et bien sur l'agoraphobie est devenue encore plus importante après le braquage dont j'avais été la victime au boulot et la mise sous anti-dépresseur...

Ces deux phobies sont de la phobie dite "sociale" et dans les deux cas, avec beaucoup d'énergie, de patience et de ténacité, on s'en sort, il faut juste le vouloir, rencontrer les bonnes personnes au bon moment, que ce soit du secteur médical ou psy, des ami(e)s, ou parfois des inconnus qui un beau jour vous tendent la main ;).

L'agoraphobie, je suis entrain de bien lui mettre une "claque", enfin j'essaye,  cela fait même deux semaines que je retourne une fois par semaine le soir à Auchan, bon ok, le soir, mais j'y remet les pieds et seule !!!! C'est là où c'est important ;) Je prends à nouveau ma voiture et suis presque capable d'aller on va dire seule dans les villes (de petites tailles)  à moins d'une heure, c'est déjà pas mal ;) et j'arrive aujourd'hui à apprécier les sorties restos, que ce soit entre copines ou autre, le ciné, il me faudrait encore quelques exercices accompagnés ;) car j'ai encore des appréhensions concernant le ciné.



Pour pouvoir aller mieux d'une phobie "sociale", le premier pas est d'arriver à mettre un nom dessus, la reconnaître et surtout en parler. Le simple fait d'en parler, c'est déjà un premier pas vers l'acceptation d'abord, "ok, j'ai ce truc, alors va falloir faire avec...." et puis le fait d'en parler à son entourage te permet aussi de ne plus être incompris, sur certaines réactions que parfois tu ne comprends pas toi même. 

Pour la phobie de l'engagement, c'est plus complexe et cela se manifeste de façon plutôt différente que tu sois un homme ou une femme.
L'homme va avoir tendance pour ignorer cette phobie à se lancer à corps perdu dans la quête de sensations et emmener par ce fait la personne dans son monde à lui. La femme est beaucoup plus sur la réserve et se lâche pas tout de suite, elle suit.


Après, dans ma vie perso, pour pallier à cette phobie qui est quand même moins prédominante que l'agoraphobie, j'ai pris la décision (et j'en préviens dès le départ les "prétendants" (si on peut dire comme çà lol) que je ne veux pas de vie commune, chacun son chez soi et on se voit bien sur en fonction de nos plannings respectifs, nos activités. Çà n'empêche en rien le sentiment, au contraire, tu apprécies les entrevues, d'aller chez lui, de le recevoir, tu fais des activés communes, tu entretiens aussi quelque part le désir.

Enfin, ce n'est que mon point de vue, hein, il y a des hommes qui n'acceptent pas ces conditions et veulent vous avoir à leur merci et/ou service tout le temps. Et il y a aussi des couples qui sont ultra fusionnels et qui ne pourraient faire autrement que vivre sous le même toit. (ceux là, je les admire ;)).

Enfin bref, on parlait phobie, lol.

Je ne suis pas encore totalement libérée, le chemin est semé d'embûches, de défis à relever quotidiennement, mais c'est aussi çà la vie, rien n'est écrit à l'avance et à chaque défi relevé, ouaouh !!! 

Aujourd'hui, ma phobie est plus : la peur de rechuter, replonger dans le côté sombre alors je me pousse, je me suis mise à aller courir régulièrement et je veux m'y tenir, rien lâcher car cela me fait sortir de chez moi, j'y vais seule ou accompagnée, peu importe, j'ai trouvé une activité qui me convient et aussi à mes horaires de boulot lol.
Et puis, faire du sport est conseillé pour ma sérotonine (la petite glande qui est déglinguée chez moi, lol).
Je vais chez mes copines, pour un café, un apéro avec ma voiture (avant même çà j'y arrivais plus, il fallait qu'elles viennent me chercher, et comme j'ai des supers copines, elles venaient me chercher ;)).

Voilà, pour conclure, être phobique n'est pas une honte, cela peut arriver à tout le monde, à n'importe quel moment de sa vie car on ne naît pas phobique.



C'était ma participation sur le thème de la phobie pour le défi du jeudi ;)
Jeudi prochain : thème écran

Chez Macyma : phobie des abeilles
Chez sysy : phobie des mouches


Bisous à tous et toutes

















4 commentaires:

  1. coucou ma cherie !!
    tu as fais d'enorme progres et c super je suis super fier de toi !!
    malgres que des fois ca a été dure tu y es arrivé !!
    il faut que tu continue ainsi !! courage plein d ebisouss

    RépondreSupprimer
  2. coucou, oui ma belle, faut avancer malgré les aléas de la vie ;) pourtant il y a bien des fois où je laisserais tout tomber car c'est fatigant et démoralisant parfois de toujours devoir tout recommencer, mais bon, je m'accroche des bisous ma belle ;)

    RépondreSupprimer
  3. Quel progrès et quel courage. Je t'envoie pleins d'ondes positives pour te débarasser définitivement de ces phobies.
    Tu es très courageuse et forte, bravo !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou merci macyma :)
      J essaye en tous cas meme si je ressens une pression depuis quelques jours....d ou evacuation par le running lol des bisous

      Supprimer

et toi ? tu en penses quoi ?